La conservation des photographies

La conservation des photographies est en effet une discipline (au niveau institutionnel, cela s’appelle conservation préventive) qui tient à éviter les facteurs de détérioration qui fragilisent et détruisent les objets qui font partie du patrimoine.


 (cliquez sur les images pour les augmenter).

 



 

Les "taches" qu'on peut trouver parfois dans nos images peuvent se réveler comme des microorganismes que se nourrissent de certaines composants d'elles, détruisant l'image et/ou son support.

Les « tâches » qu’on peut trouver parfois dans nos images peuvent se réveler être des microorganismes qui se nourrissent de certaines de ses composants, détruisant l’image et/ou son support.

 



Pour éviter que les agents de détérioration agissent sur nos images il est important de les préserver dans des endroits appropiés, en choissant soigneusement le matériel qui sera en contact avec elles.



 

Une boîte d'archivage réalisé sur mesure avec du carton specialement choisi par ses composants et que minimise la présence d'adhesifs et autres substances potentiellement dangereuses.

Une boîte d’archivage réalisée sur mesure avec du carton spécialement choisi pour ses composants et qui minimise la présence d’adhésifs et d’autres substances potentiellement dangereuses.





Chaque type de photographie peut avoir des besoins différents et les recommendations d’emballage et de garde sont données selon chaque cas: type de procédé, état de conservation, type d’utilisation, l’endroit où elles sont gardés, etc…






 

A propos de cette discipline

La conservation-restauration de matériels photographiques a pour but de prolonger sa vie le plus longtemps possible.

 

Il ne s’agit pas de réaliser des réparations et actions exclusivement pour rétablir son aspect originel, car la plupart de fois les photographies sont des objets historiques où la trace du temps parle par elle même.

Aussi, les photographies sont des objets complexes où un mélange de substances organiques et inorganiques doit se maintenir en équilibre. La plupart d’actions invasives qui ont pour but  de leur « redonner sa splendeur », même si elles peuvent avoir des résultats attractifs dans un premier temps, en général causent un dommage qui peut finalement détruire en quelques années ce qui a perduré pendant plus d’un siècle.

Pour arriver au but originel, mon travail vise à neutraliser les détériorations en cours qui menacent la vie des photographies et également à leur donner un contexte stable et soigné.

Les travaux de nettoyage, de stabilisation et renfort physique et de réparation sont accompagnés d’emballages sur mesure faits avec les matériels les plus adaptés à chaque spécimen et des recommendations sur sa garde.

 

Des travaux de reproduction rigoureux sont aussi disponibles pour permettre de profiter de toute la beauté et le potentiel de ces objets sans endommager les originaux.

 

La restauration de photographies

Les travaux de restauration de photographies comprennent des actions telles que:

  • Le nettoyage du support et de l’image.
  • L’enlèvement de substances et matières étrangères.
  • La réparation du support primaire et secondaire de l’image.
  • La neutralisation de pathologies progressives, telles que des plagues comme les insectes, les champignons et certaines bactéries.



Le nettoyage des photographies fragilisés est un procédé qui ne doit être réalisé qu'aprés un analyse attentif de l'état actuel.

Le nettoyage des photographies fragilisées est un procédé qui ne doit être réalisé qu’après une analyse attentive de l’état actuel.





det rostro 01

Exemple d’enlèvement d’ancienne réparation.

Pour respecter certains principes éthiques -et le but final de prolonger la vie des objets photographiques-, on doit éviter de réaliser des traitements trop agressifs. L’addition de substances et matériels aux images (comme par exemple des renforts et réparations) doivent être réversibles et ne pas comporter des problèmes secondaires sur le long terme.

À cause de l'humitidé ou de l'action directe de l'eau, les images peuvent se coller à ses emballages et le procedure pour résoudre le problême devient trés délicat

À cause de l’humitidé ou de l’action directe de l’eau, les images peuvent se coller à ses emballages et la procédure pour résoudre le problème devient trés délicate.





La trace du temps doit être aussi tenue en compte comme une propriété de plus de l’objet et non comme un problème à résoudre si elle n’affecte pas son observation.



Nettoyage d'une image attaqué par les champignons.

Nettoyage d’une image attaquée par les champignons.





L'intensité du traitement effectué ne doit pas impliquer un affaiblissement posterieur de la photographie -qui peut être dejá trés fragilisé- ni lui donner un aspect artificiel.

L’intensité du traitement effectué ne doit pas impliquer un affaiblissement postérieur de la photographie -qui peut être dejá trés fragilisée- ni lui donner un aspect artificiel.





En général, les restaurations plus intenses au niveau de l’image sont réservées pour les reproductions numériques, ce qui permet de s’attacher de façon plus stricte aux fondements éthiques.



Un example de restauration numérique discret. À petition du client, on a restauré les dommages qui empechaient une lecture plus plaisible de l'image, en laissant cependant certains détails qui montrent le passage du temps dans cette image de debut du XXéme siécle.

Un exemple discret de restauration numérique. À la demande du client, on a restauré les dommages qui empêchaient une lecture plus plaisible de l’image, en laissant cependant certains détails qui montrent le passage du temps dans cette image du début du XXéme siécle.





Les images photographiques peuvent se trouver aussi sur des trés différents supports tels que le verre, le cuivre, le laiton, les tissus, etc.



L’image suivante montre un processus de restauration d’un ambrotype (photographie sur verre) trouvé en piéces dans un petit colis et comment il faut toujours utiliser des matériels spéciaux (sans acides ni trop invasifs) et, dés que possible, maintenir la plupart d’elements d’origine.



Image détaillé d'une restauration pas a pas. Cliquez sur elle pour l'ouvrir correctement.

Image détaillé d’une restauration pas a pas. Cliquez sur elle pour l’ouvrir correctement.

La reproduction numérique

La reproduction numérique (numérisation) de photographies vise non seulement la préservation de l’image originelle mais aussi la création de nouvelles photographies en supports modernes qui peuvent être exposées sans danger pour l’objet originel, avec l’avantage de permettre une restauration et correction globale de l’image.

La reproduction peut se faire à partir d’une photographie sur papier mais aussi à partir d’un originel négatif, dans tout type de support et format.

J’ai réalisé des travaux de numérisation de négatifs sur verre, nitrate et acétate de celullose dans plusieurs photothèques où j’ai travaillé pendant mon parcours.

En plus de fournir au client une image numérique en haute qualité qui respecte fidèlement l’objet originel, je peux lui apporter des épreuves sur papier de différentes texture, taille et qualités, encadrés ou pas, et de façon optionnelle, on peut envisager la restauration ou correction de l’image.

Voici des examples de numérisation d’un négatif d’environ 1916 en nitrate de cellulose, en mauvais état.

Négatif originel.

Négatif originel.

Négatif originel numérisé.

Négatif originel numérisé.

Négatif originel numérisé, une fois positivé.

Négatif originel numérisé, une fois positivé.

L'imagé aprés correction.

L’imagé aprés correction.

Example de restauration numérique. L'intensité des corrections se décide selon les préferences du client.

Example de restauration numérique. L’intensité des corrections se décide selon les préferences du client.

Il est habituel que les propietaires n’ont qu’une épreuve sur papier, etant l’originel négatif perdu (ou jamais existé). Dans ces cas on fera une réproduction a partir du matériel disponible.

Originel sur papier de grande taille (environ 50 x 80 cm) et sa version numérisée, aprés correction et reintegration.

Originel sur papier de grande taille (environ 50 x 80 cm) et sa version numérisée, aprés correction et reintegration (cliquez pour agrandir).

Ferrotype (image positive de collodion sur planche de laiton).

Ferrotype (image positive de collodion sur planche de laiton) sans correction.

Ambrotype (image négative de collodion sur verre).

Ambrotype (image négative de collodion sur verre) positivé et legerement corrigé a niveau de contrast et saturation.

Tirage albuminé sur papier d'environ 18x24cm. Arque de Tito, par Romualdo Muscioni, c1880.

Tirage albuminé sur papier d’environ 18x24cm. Arque de Tito, par Romualdo Muscioni, c1880. Légere correction de tonalité.

Daguerreotype (image positive sur couche d'argent, en étui) sans correction.

Daguerreotype (image positive sur couche d’argent, en étui) sans correction.